Les dieux du jeu : Lequel peut vous aider à gagner ?

Il y a un réel engouement autour des jeux d’argent, on y entrevoit la possibilité de gagner gros, sans effort. Mais les jeux de dés et d’argent ont été découverts il y a des siècles et n’avait pas la même utilité. Les cultures anciennes y ont souvent eu recours pour résoudre leurs différends, pour gagner ou perdre tous leurs biens et même leur liberté ! 

Avec de telles mises, il n’est pas étonnant que certains aient essayé de se tourner vers les dieux et aient demandé l’aide céleste. Bien sûr, ils ne disposaient pas des technologies et des stratégies modernes sur lesquelles les joueurs comptent aujourd’hui. Au cours de l’Antiquité les joueurs priaient des dieux spécifiques pour que le jeu soit couronné de succès. 

Vous vous demandez qui ils priaient ? Restez avec nous et découvrez les dieux du jeu les plus populaires !

Hermès – Le dieu grec du jeu

HermesSi vous êtes familier avec la mythologie grecque, vous savez qu’Hermès est surtout connu pour être le messager des dieux, un “farceur divin” et le guide des Enfers. Cependant, son nom avait également une signification très particulière pour les anciens joueurs. 

En effet, il était également connu sous le nom de Dieu du jeu, du hasard et du gain. Hermès était celui que les joueurs priaient avant de participer à un jeu d’argent. Dans certains mythes, Hermès est représenté comme un filou, capable de déjouer les autres dieux. Et ce, soit pour le bien de l’humanité, soit pour sa satisfaction personnelle. 

Nous vous rappelons que le jeu a une signification importante dans la mythologie grecque puisque, selon les légendes, Zeus, Poséidon et Hadès ont divisé l’univers avec un jeu de dés.

Thot – Le dieu égyptien du jeu

Thot, dieu des jeuxQue vous soyez familier ou non avec la mythologie égyptienne, vous avez probablement entendu parler de Thot. C’est l’un des dieux égyptiens les plus populaires. Il est surtout connu pour être le dieu de l’écriture, de la sagesse, de la magie et de la lune. 

On pense également que Thot s’est créé tout seul ou qu’il est né de la graine d’Horus sur le front de Seth. Les pouvoirs qui lui sont attribués sont presque les mêmes que ceux du dieu grec du jeu Hermès. En fait, selon la légende, Thot a gagné 5 jours supplémentaires en jouant avec la Lune et en gagnant un jeu de dés. Il a agi ainsi pour aider la déesse du ciel Nout à avoir des enfants. 

Il ne serait donc pas surprenant que les anciens Égyptiens aient prié Thot avant de jouer à un jeu de hasard.

Macuilxochitl – Le dieu aztèque du jeu de hasard

Dieu des jeux MacuilxochitlMacuilxochitl ou Xochipilli est le dieu aztèque du jeu Ahuiateteo. Il fait partie des Macuiltonaleque ou Seigneurs de l’excès. C’est un groupe de cinq dieux, qui incarnent les dangers et les conséquences de l’excès de consommation, comme la boisson, le jeu, etc. 

Chacun des dieux comprend un nom de calendrier commençant par le chiffre cinq. Comme vous vous en doutez, le chiffre cinq symbolise l’excès chez les Aztèques. Macuilxochitl (Cinq-fleurs), est le dieu de l’art, des jeux, du jeu, de la beauté, des danses, du chant et des fleurs. 

Les Aztèques le priaient lorsqu’ils jouaient à des jeux, notamment des jeux de société (Patoli) et de jeu de balle (Ullamaliztli). Selon de nombreux archéologues, Macuilxochitl a été vénéré pour la première fois à l’époque de la civilisation de Teotihuacan. Puis, il a ensuite été adopté par les Aztèques. Il était populaire et aimé malgré sa réputation de personnage malveillant.

Nohoipili – Le dieu du jeu des Navajos

NavajosNohoipili, parfois appelé le Grand Joueur, est le Dieu du jeu des Navajos. Selon la légende, Nohoipili est venu sur Terre pour enseigner à diverses tribus comment jouer à ses jeux de hasard. Cependant, il les surpassa bientôt à tous ses jeux et commença à gagner toutes leurs propriétés, leurs femmes, leurs enfants et même certains des hommes eux-mêmes. 

Il accumula la plupart des biens des tribus et réduit beaucoup d’entre elles en esclavage. Mais il promit de tout leur rendre s’ils lui construisaient une grande maison. Lorsque les Navajos arrivèrent, les tribus étaient occupées à construire Kintyel afin de se libérer. Cependant, malgré leurs pertes, les tribus continuaient à parier avec Nohoipili. Les gens venaient même d’autres villages uniquement pour jouer avec lui.

Bien que les Navajos se soient abstenus de toute activité de jeu, un jour, la voix du dieu Hasteyalti a été entendue au loin. En conséquence, un jeune Navajo s’est rendu à un endroit précis où un groupe de dieux s’était réuni. Ils lui ont donné des pouvoirs de joueur, égaux à ceux de Nohoipili, l’ont habillé avec les mêmes vêtements que Le joueur et lui ont donné une apparence similaire. 

Il est ensuite parti en mission pour battre le dieu du jeu. Après une série d’événements, il finit par y parvenir. Le jeune Navajo a envoyé Nohoipili dans le ciel, où il a fini par se retrouver dans la maison de Klehanoai. Le dieu de la lune lui a donné de nombreux nouveaux animaux et a créé un nouveau peuple sur lequel le joueur pourrait régner : les Mexicains. 

Il est ensuite descendu loin au sud, là où Klehanoai avait placé les Mexicains. La légende raconte que le peuple de Nohoipili s’est beaucoup développé au Mexique et a fini par se diriger vers le Nord. Il y a rapidement réduit en esclavage les tribus qui y vivaient. Selon le mythe, c’est également la raison pour laquelle les Mexicains étaient des ennemis des Navajos.

Notre sélection des meilleurs casinos Français

Nezha Nezha – Le dieu chinois du jeu

L’histoire du dieu Nezha est assez unique. Selon les légendes, il fait partie de la dynastie Shungest. Sa mère, la femme de Li Jing, a été enceinte pendant trois ans et six mois. Il est également né comme un jeune garçon et non comme un nourrisson. 

Il a finalement été confronté à Ao-Ping, le fils du Roi Dragon de la Mer Orientale Ao-Kuang. Nezha a gagné et a tué son ennemi. Cependant, Ao-Kuang voulait se venger et Nezha s’est suicidé afin de protéger sa famille et le peuple.

Après une série d’événements, Nezha est revenu à la vie et a commencé sa carrière héroïque de tueur de démons avec son père Li Jing. 

Des années plus tard, Nezha était au paradis, profitant des récompenses de ses actes passés. Sur Terre, les mortels ont commencé à le vénérer, priant pour sa protection. La légende raconte qu’on l’invoquait également pour obtenir de l‘aide pour les loteries et les jeux d’argent. Il était probablement le seul des dieux chinois à être assez malicieux pour révéler les numéros gagnants.

Lakshmi – La déesse hindoue de la richesse

Lakshmi - La déesse hindoue de la richesseLakshmi est la déesse hindoue de la fortune, de la richesse et de la prospérité. Elle est l’épouse du dieu Vishnu. Bien qu’elle ait le pouvoir d’apporter fortune et richesse, Lakshmi est contre la cupidité. 

Selon la légende, le dieu de la guerre Indra s’est vu confier la protection de la Terre contre les démons. Il s’est senti fier car il savait que le mal n’avait aucune chance contre ses pouvoirs et ceux de Lakshmi. Cependant, sa fierté a fini par se transformer en arrogance et il a même refusé le cadeau d’un adorateur. Désapprouvant l’événement, Lakshmi décida de se retirer, laissant Indra se battre seul.

Sa décision a entraîné plus de 1000 ans de malchance pour le reste des dieux. Les démons ont commencé à gagner en puissance et ont fini par prendre le pouvoir. Indra finit par demander de l’aide et fut dirigé vers le fond de la mer où Lakshmi l’attendait. Si lui et les autres dieux faisaient tourbillonner la mer, elle remonterait à la surface, apportant la fortune avec elle. 

La légende raconte qu’il fallut un millénaire d’efforts, mais que Lakshmi finit par être satisfaite de la détermination et du travail d’Indra. Elle remonta alors à la surface et aida les dieux à vaincre les démons. Ces légendes devraient servir de leçon : Lakshmi ne répond qu’aux prières de ceux qui sont sincères et ont vraiment besoin de son aide. 

De nos jours, Lakshmi est principalement célébrée à l’occasion de Diwali, le festival des lumières. De nombreux fidèles essaient de jouer après le festival car ils pensent que Lakshmi leur aurait porté chance.

Tyche – La gouvernante de la fortune et de la prospérité

Tyche - La gouvernante de la fortune et de la prospéritéTyche était la fille d’Aphrodite et de Zeus, ou d’Aphrodite et d’Hermès. Dans les deux cas, elle a des parents puissants. Elle était la divinité tutélaire, ou esprit protecteur, de la fortune et de la prospérité d’une cité. 

Tyche était très honorée et vénérée, surtout à l’époque hellénistique.

Polybe, en revanche, ne la considérait pas de la même manière. Il prétendait qu’elle était responsable de chaque désastre inexpliqué, comme les incendies, les inondations, les gelées et même les drames de la haute aristocratie et de la politique.

Gefion – La déesse nordique de la chance

Dans la mythologie il existe une déesse, patronne des vierges, qui apporte chance et avenir radieux. On pense également qu’elle est à l’origine des grands lacs suédois. 

L’histoire raconte qu’elle a créé une terre, une île appelée Zealand, pour toutes les filles qui meurent vierges.

Ses quatre fils, qui étaient des bœufs, ont creusé la terre dans le centre de la Suède afin d’aider leur mère dans sa nouvelle création. Il y a même une grande fontaine à Copenhague, qui montre exactement cette scène. 

Gefion - La déesse nordique de la chance

Une autre croyance veut qu’en raison du pouvoir de Gefion sur la chance, la fortune et la prospérité, tous les rois suédois soient ses descendants.

0 commentaires

🥇 Top casino

Promotion Cresus
Bonus 1000€ chez le casino WinOui
Promotion banzai slots

🎰 Machines à Sous