Top 5 des MEILLEURS Joueurs de Poker de Tous les Temps

Les disputes pour savoir qui sont les plus grands joueurs de poker de tous les temps feront rage tant qu’il y aura des cartes et des jetons pour jouer au poker.

Il y a beaucoup de débats à ce sujet car les critères qui déterminent un bon joueur diffèrent d’une personne à l’autre. La capacité d’un joueur à lire un adversaire, à rester calme sous la pression, à manipuler ses adversaires, et bien d’autres compétences…

MEILLEURS Joueurs de Poker de Tous les Temps

Il y a une méthode légèrement plus binaire qui consiste à regarder la quantité d’argent que chaque joueur a gagné. C’est un critère valable mais il nuit quelque peu au romantisme de la tâche et biaise certainement les résultats en faveur des joueurs de l’ère moderne (ou chanceux).

Il y a aussi la question de l’héritage. La contribution de certains joueurs de poker au jeu en dehors de la table est très importante. Elle prévaut souvent sur leurs gains mais est difficile à mesurer.

En prenant en compte ces aspects, voici notre liste des cinq meilleurs joueurs de poker de tous les temps.

Quelques remarques avant de poursuivre :

  • Toutes les statistiques de gains et de classement sont obtenues à partir du Global Poker Index (GPI).
  • Le terme WSOP fait référence aux World Series of Poker, qui sont une série d’événements de poker organisés chaque année à Las Vegas. Ils sont considérés comme la compétition la plus importante du calendrier mondial du poker.
  • Un bracelet WSOP est un prix décerné au vainqueur de l’un des différents événements des WSOP. Il s’agit du prix non monétaire le plus convoité au poker.

Stu “The Kid” Ungar

Stu Ungar

  • Classement des gains au GPI : 307ème
  • Meilleur cash en live : 1 million € (Championnat du monde de No Limit Hold’em à 10000€ – WSOP 1997)
  • Bracelets WSOP : 5
  • Arrivées dans l’argent aux WSOP : 15
  • Gains totaux en live: + de 3,5 millions de dollars

Malgré sa carrière relativement courte (Ungar est décédé à l’âge de 45 ans), The Kid est une figure aussi reconnaissable dans la communauté du poker que n’importe lequel de ses contemporains.

Prodige au sens propre du terme, Ungar a remporté sa première victoire aux WSOP lors de ce qu’il a annoncé plus tard être son tout premier tournoi de Texas hold’em.

L’année suivante, Ungar a défendu son titre, ce qui lui a valu une immense célébrité et a jeté les bases de 15 années de débauche, d’addiction à la cocaïne et de nombreuses faillites.

Son plus grand moment est survenu en 1997, lorsqu’il a gagné 1 million de dollars au main event des WSOP après avoir réussi à payer le buy-in de 10.000$ à quelques secondes de la fin de la période d’inscription.

Le succès remarquable d’Ungar est attribué à un style confiant, imprévisible et hyper-agressif. C’était un précurseur, les joueurs habitués à jouer un style serré et agressif qui était populaire à l’époque étaient totalement dépassés par son génie énigmatique.


Phil Ivey

Phil Ivey

  • Classement des gains au GPI : 8ème
  • Meilleur cash live : 3.582.753€ (2014 Aussie Millions Poker Championship, Melbourne)
  • Bracelets WSOP : 10
  • Arrivées dans l’argent aux WSOP : 55
  • Gains totaux en live : + de 24 millions de dollars

Sans doute le joueur le plus respecté de sa génération, Phil Ivey est la personnification du professionnalisme. Ayant connu un énorme succès à un jeune âge, le natif du New Jersey a amassé beaucoup de fans fidèles à travers le monde et est considéré depuis plusieurs années par un grand nombre de ses pairs comme le meilleur joueur polyvalent du monde.

L’intérêt d’Ivey pour le poker a commencé lorsque son grand-père lui a appris le Five Card Stud à l’âge de huit ans. Tout au long de son adolescence, il a continué à participer à des tournois occasionnels organisés par des amis et des connaissances, mais il s’est vite lassé de l’absence de défi.

À l’âge de 16 ans, Ivey s’est procuré une fausse carte d’identité et a commencé à jouer régulièrement à Atlantic City, où il a entamé son parcours pour devenir un joueur professionnel.

Ses difficultés initiales sont bien documentées, une période de manque de chance et de mauvaises décisions l’ont mené vers les abîmes. Mais, à son crédit, Ivey a refusé d’abandonner et s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs joueurs du circuit d’Atlantic City.

Dès lors, un déménagement à Las Vegas était inévitable. C’est grâce à son ami, Barry Greenstein, qu’Ivey a été invité au Big Game au Bellagio, où ses compétences se sont rapidement révélées.

Ivey a gagné le cœur de plusieurs amateurs de poker lorsqu’il a été révélé qu’il avait insisté pour régler une grosse dette qu’il devait à Chip Reese, malgré le décès de son créancier en 2007.


Doyle Brunson

Doyle Brunson

  • Classement des gains au GPI : 147ème
  • Meilleur cash live : 1.198.260€ (5000$ NLHE Championship Final Day – WPT 2004 – Legends of Poker)
  • Bracelets WSOP : 10
  • Arrivées dans l’argent aux WSOP : 36
  • Gains totaux en live : + de 6 millions de dollars

Sans le grand-père du Texas Hold’em, cette liste ne saurait être complète. Doyle Brunson est un homme qui définit tout simplement le terme de “légende du poker”.

Sa remarquable réputation n’est pas seulement due à ses compétences, qui sont importantes malgré ses gains relativement modestes. Mais aussi à la longévité de sa carrière, ses relations avec les autres joueurs, son comportement agréable et sa volonté d’enseigner à la jeune génération.

Comme sa carrière s’étend sur plus de 50 ans, il représente une génération de joueurs qui ont participé au jeu avant que les joueurs ne deviennent des célébrités multimillionnaires.

Et même pendant une période où les seuls jeux où l’on pouvait gagner une somme d’argent importante étaient organisés par des gangsters locaux. En fait, il a admis qu’on avait pointé une arme sur lui à de nombreuses reprises au début de sa carrière.

Il est impossible de penser à ce que serait le jeu de Texas Hold’em sans la réalisation la plus remarquable de Brunson en dehors des tables : son livre “Super/System”. Il a fait plus pour populariser le jeu dès sa publication que tout autre livre auparavant.

Dans ce livre, M. Brunson a, de manière désintéressée, levé le voile sur les processus de pensée qui motivent les décisions des joueurs de poker à succès, provoquant des ondes de choc dans le secteur et valant au grand Texan une armée d’admirateurs.


Daniel “Kid Poker” Negreanu

Daniel Negreanu

  • Classement des gains au GPI : 1er
  • Meilleur cash live : 8.288.001€ (1.000.000$ NLHE – The Big One for One Drop – WSOP 2014)
  • Bracelets WSOP : 6
  • Arrivées dans l’argent aux WSOP : 103
  • Gains totaux en direct : + de 36 millions de dollars

À 16 ans, Daniel Negreanu s’est lancé dans sa quête pour devenir joueur de snooker professionnel, fréquentant les bars de Toronto et côtoyant le genre de personnes qui l’ont attiré dans le monde du jeu.

Heureusement, il a fait preuve non seulement d’une capacité phénoménale à comprendre les nuances du poker. Il a également eu la maturité nécessaire pour ne pas se perdre dans un milieu potentiellement peu recommandable, et ce malgré l’abandon du lycée pour se consacrer entièrement au poker.

Jusqu’à l’âge de 22 ans, Negreanu a recherché des jeux illégaux dans la région du Grand Toronto et a finalement décidé de s’installer à Las Vegas où il pourrait poursuivre son rêve d’enfance de devenir riche. Les choses ne se sont cependant pas déroulées comme prévu, et Negreanu, ruiné, est rentré chez lui moins de six mois après son départ.

Son retour à Vegas lui permet d’entamer la série la plus lucrative de l’histoire du poker. Ses premiers succès aux WSOP de 1998, avec un gain de 1.69.460€ à l’épreuve de Pot Limit Hold’em à 2000$, devenant ainsi le plus jeune gagnant de bracelet de l’histoire (un titre qu’il a conservé pendant sept ans), ont jeté les bases d’une réussite financière sans précédent.

Il est devenu une source d’inspiration pour beaucoup en 2001, lorsqu’il a modifié son style de vie de manière publique . Ce qui lui a permis de se concentrer encore plus sur la victoire, en admettant un problème d’alcool et une mauvaise gestion financière.

La liste de ses gains en tournoi ressemble au rêve le plus fou d’un joueur de poker, ayant encaissé plus d’un million de dollars lors de six événements distincts (dont un total de 8 millions de dollars lorsqu’il a remporté la deuxième place du tournoi The Big One for One Drop des WSOP 2014).

Régulièrement désigné comme l’un des joueurs les plus amicaux et les plus agréables à avoir à votre table, Negreanu est une figure très admirée du monde du poker et idolâtré par des milliers de fans.


Chip Reese

Chip Reese

  • Classement des gains au GPI : 265e
  • Meilleur cash live : 1784640€ ( 50000€ H.O.R.S.E. – WSOP 2006)
  • Bracelets WSOP : 3
  • Arrivées dans l’argent aux WSOP  : 23
  • Gains totaux en direct : + de 4 millions de dollars

En 1974, Reese était sur le point d’entrer à l’Université de Stanford pour étudier le droit et a choisi de passer son été à Las Vegas avant le début de son premier semestre.

Déjà un joueur de poker accompli, le jeune homme de 23 ans a amassé des gains totalisant 100.000$ au moment où il devait commencer à suivre des cours en Californie. Sans surprise, cela a été une motivation suffisante pour reporter ses études.

Au cours de la décennie suivante, Reese s’est imposé comme le maître incontesté du Seven-Card Stud et a acquis une telle réputation que Doyle Brunson lui a demandé de contribuer à un chapitre de son livre de poker “Super/System”.

La carrière de poker de Reese a été reléguée au second plan au profit de son emploi de gérant de la salle de jeu du Bellagio : une vocation qui lui permettait de passer plus de temps avec sa famille, à laquelle il était extrêmement dévoué.

Ce n’est que sur l’insistance de ses enfants que Reese a repris les tournois en 2004, car ils voulaient voir leur père participer à des compétitions télévisées. Au cours des trois années qui ont suivi, Reese a remporté un succès phénoménal aux WSOP et au WPT, surclassant régulièrement des sommités établies et émergentes du poker.

Son style de jeu se caractérise par sa gentillesse, son calme sous la pression et sa capacité à gérer ses émotions. À ce jour, aucun de ses adversaires ne peut prétendre l’avoir vu succomber au tilt.

Reese est décédé dans son sommeil en 2007, sa mort étant officiellement attribuée aux effets d’une pneumonie. En apprenant la nouvelle de la mort de son ami, la légende du poker Doyle Brunson aurait déclaré : “Il est certainement le meilleur joueur de poker qui ait jamais existé“, une déclaration que peu de personnes pourraient contester.


À propos de l'auteur

Karina
Karina
Diplômée de la EMAS Business School, je me suis expatriée à Malte où je me suis spécialisée dans la rédaction d'articles web pour les casinos et le poker en ligne, en langue Russe et Française. J'espère que mes articles vous satisferont et vous apporteront de nouvelles connaissances !
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🥇 Top Poker


🎰 Machines à Sous